Changement d’époque à Arsenal. Le club londonien aura un nouvel équipementier la saison prochaine. Puma vient supplanter Nike, offrant un contrat record de 40 millions d’euros par saison aux Gunners. L’équipementier américain ne semble pas avoir fait de cette reconduction une priorité.

Arsenal a décroché le pactole. Equipé par la marque Nike depuis une vingtaine d’années, le club londonien a choisi de changer de crèmerie en acceptant une offre de Puma, d’après les informations du quotidien britannique Daily Mirror. C’est désormais la marque au félin qui habillera les Gunners, du moins pour les cinq prochaines années, avec un contrat record à la clé selon la presse anglaise.

Arsenal, qui touchait jusque-là 10 millions d’euros par an de la part de Nike, a trouvé un accord à hauteur de 40 millions d’euros par saison avec Puma ! De quoi faire rougir Liverpool et son contrat de 30 millions d’euros avec Warrior, qui était jusqu’à présent le plus important en Angleterre.

La valorisation des contrats d’équipementier n’a pas fini de monter

L’accord confirme l’étude dévoilée par REPUCOM la semaine dernière (voir La Lettre du Sponsoring n°61). En pointant les différents contrats en cours avec les 98 clubs des cinq principaux championnats européens (Allemagne, Angleterre, Espagne, France et Italie), le rapport estime le marché du sponsoring par des équipementiers dans le football continental à 390 millions pour cette saison, dont 145,5 millions d’euros pour les seules formations de la Premier League anglaise.

Avec l’officialisation de ce nouveau contrat entre Arsenal et Puma, cette valorisation est appelée à connaître une nouvelle hausse la saison prochaine. D’autant que Nike aurait préféré laisser partir Arsenal pour mieux conserver Manchester United dont la puissance médiatique à l’échelle internationale est incomparable.