Le club parmesan sera mis en vente à la fin de la saison annonce le ministre italien de l’Industrie. Non considéré comme un avoir stratégique de Parmalat, le Parme AC est victime de la faillite du groupe agroalimentaire, propriétaire du club à près de 100%. Le temps presse. Le club doit impérativement trouver des fonds pour couvrir des pertes qui se chiffrent à 77 millions d’euros au titre de l’exercice clos le 30 juin 2003, et éviter la liquidation.

Trois repreneurs potentiels – Barilla, ParmaCotto et Consorzio del Prosciutto di Parma – ont tous démenti être intéressés par un possible rachat.
Démission de Stefano Tanzi

Le président du club de Parme, Stefano Tanzi, a présenté sa démission devant l’assemblée générale des actionnaires. Son départ est suivi de celui de Paolo Tanzi, cousin de Stefano. Avec ces deux démissions, la totalité du conseil d’administration de Parma Associazione Calcio est démissionnaire. Les trois autres membres du conseil d’administration – dont Fausto Tonna, ex-directeur financier de Parmalat qui est également en prison – avaient précédemment démissionnés.

Le club de Parme est détenu à 98,7% par Parmalat. Stefano Tanzi est le fils du fondateur du groupe, Calisto Tanzi, mis en détention provisoire pour détournement de fonds.