L’AS Nancy (Ligue 2) abandonne sa pelouse synthétique. Son président, Jacques Rousselot, confirme à France Football l’abandon du synthétique en place à Marcel-Picot depuis l’été 2010, au profit d’une pelouse hybride, nouvelle génération de surface naturelle renforcée par des fibres synthétiques. La démarche a été lancée, explique-t-il. Toutes les collectivités serrent les boulons. C’est un investissement important (…) Nous n’avons pas encore lancé l’appel d’offres. Le président de l’ASNL explique ce choix par une demande du staff et des joueurs afin de favoriser un meilleur jeu. Montant estimé de l’investissement : entre 1 et 1,2 million d’euros. Une tendance forte dans le football français. Quatre des cinq clubs en tête du Championnat des pelouses après les huit premières journées de Ligue 1 sont équipés de pelouses hybrides selon le championnat de France des pelouses de la ligue.