Le prix serait le bienvenu pour relancer son attractivité. Alors que le Matmut Atlantique sonne le creux pour sa première saison d’exploitation lors des rencontres des Girondins de Bordeaux, le stade est en lice pour un concours national d’architecture.

L’équipement fait partie des 25 candidats à la finale pour le prestigieux prix de l’Équerre d’argent. Piloté par le magazine spécialisé Le Moniteur, la récompense distingue les meilleurs ouvrages de l’année. Le prix récompense à la fois l’architecte et le maître d’ouvrage dans six catégories (culture, jeunesse et sport ; habitat ; lieux d’activité ; réhabilitation ; ouvrages d’art ; et première œuvre).

Le nouveau stade a été conçu par les architectes suisses Jacques Herzog et Pierre de Meuron, célèbres pour avoir déjà dessiné l’Allianz Arena à Munich et le stade Olympique à Pékin, le Nid d’Oiseau.

Le jury tranchera le 23 novembre. Dans sa catégorie Culture, jeunesse et sport, le Matmut Atlantique concourt face au pôle culturel associatif à Vertou (Loire-Atlantique) ; la salle de musiques amplifiées et électroniques à Grenoble (Isère) ; le conservatoire et pôle d’enseignement supérieur spectacle vivant à Nantes (Loire-Atlantique) ; la médiathèque Montaigne à Frontignan (Hérault) et l’Ecole nationale supérieure maritime du Havre (Seine-Maritime).