L’actuelle crise financière affecte le football tchèque avec des baisses de salaires pour les joueurs, révèle l’agent tchèque, Pavel Zika. La diminution des salaires a déjà commencé. C’est une réalité, a déclaré M. Zika, au site d’information www.sport.cz. J’ai déjà eu des négociations chez deux grands clubs tchèques à ce sujet, a-t-il dit sans préciser quels joueurs étaient concernés.

Fondateur et chef de l’agence Sport Invest, M. Zika est l’agent de plusieurs dizaines de footballeurs tchèques, dont des internationaux comme Petr Cech, Marek Jankulovski ou Radoslav Kovac, qui évoluent quant à eux à l’étranger. On a longtemps cru ici que la crise qui a commencé en Amérique ne nous concernait pas. Mais nous ne sommes pas une île isolée, a-t-il aussi prévenu.

De son côté, le vice-président de la fédération tchèque (CMFS), Jaroslav Vacek, a estimé cette semaine qu’environ 10% de l’ensemble des quelque 4.000 clubs de football tchèques risquent de disparaître prochainement, en raison de l’actuelle crise.