Les deux candidats à la présidence de la FIFA font l’objet d’une procédure. Après Mohammed Bin Hammam, cible d’une procédure du comité d’éthique de la FIFA dans le cadre des prochaines élections de l’instance du football mondial, pour de possibles violations du code éthique et allégations de fraude, c’est au tour de son concurrent à la présidence Sepp Blatter de faire l’objet d’une procédure. Celle-ci fait suite à la requête déposée par Bin Hammam ce jeudi, accusant Blatter d’avoir été informé de versements d’argent à des délégations participant à une réunion de la Confédération caribéenne.