A quelques heures de la limite pour déposer officiellement sa candidature à la présidence de la FIFA, David Ginola a jeté l’éponge.

Un de moins. Alors que l’heure limite pour déposer officiellement sa candidature assortie du soutien de cinq fédérations, David Ginola a annoncé ce jeudi qu’il renonçait finalement à entrer en campagne. Lui manquait-il les fameux soutiens nécessaires pour briguer ce mandat ? Mystère. L’ancien international français, désormais consultant pour Canal+, s’est contenté d’un bref communiqué pour annoncer son retrait.

Il reste donc cinq candidats en lice, pour lesquels nous ne sauront pas avant plusieurs joueurs s’ils ont tous effectivement obtenu les parrainages nécessaires. Il s’agit du Suisse Sepp Blatter, prétendant à sa propre succession, du Français Jérôme Champagne, du Prince Ali Ben Al-Hussein de Jordanie, du Portugais Luis Figo et du Néerlandais Michael van Praag.