La finale de la Coupe du monde entre l’Allemagne et l’Argentine sera 100% Adidas comme la petite finale de la veille entre le Brésil et les Pays-Bas étaient 100% Nike (le ballon du match en moins). Deux finalistes avec le même équipementier, on n’avait plus vu ça depuis 1990 en Italie et la finale… Allemagne-Argentine.

Les deux principaux équipementiers au monde avaient les deux plus importants contingents du Mondial. Dix pour Nike et neuf pour Adidas. Sans garantie d’aller au bout du tournoi, mais avoir plusieurs équipes engagées constitue une bonne assurance tout de même. Faire le bon choix aussi est gage de garantie. Adidas a perdu sans sourciller l’Espagne, le champion en titre, dès le premier tour. Mais la marque allemande va réussir ce qu’aucun équipementier n’est parvenu à faire depuis Le Coq Sportif avec le doublé 1982-1986 : conserver le titre mondial.

Habiller le champion est une habitude chez Adidas, qui, sur les dix dernières éditions, a déjà 5 Coupes du monde à son actif. Contre seulement une pour Nike. Mais l’Américain est arrivé tard sur le marché, ne se lançant dans le football qu’après la Coupe du monde 1994 aux Etats-Unis.

Maintenant, une fois l’effet d’image dissipé, peut-on réellement dire qu’Adidas, sponsor officiel du Mondial, sort vainqueur de la compétition ? Adidas a indiqué avoir atteint son objectif de deux milliards d’euros de chiffre d’affaires dans le football. Nike, le leader mondial des articles de sport, ne l’est pas encore en football. Mais l’Américain a lui aussi atteint le total de deux milliards de chiffre d’affaires pour sa branche football. A ceci près qu’il s’agit de dollars cette fois. La marque à la virgule est encore derrière celle à trois bandes. Avec la finale du Mondial 2014, Adidas aura un autre argument à présenter : celui d’un nouveau maillot pour l’équipe vainqueur. Dès le coup de sifflet final, pour une des deux équipes, Adidas devra ajouter une nouvelle étoile de champion du monde sur son maillot (une quatrième pour la Mannschaft, une troisième pour l’Albiceleste) et aura un nouveau produit à proposer dans les rayons. De quoi entretenir l’engouement des supporters. Adidas laisse intelligemment fuité l’information d’une rupture de stock sur les maillots de l’Allemagne. Selon Adidas, la visibilité de la Mannschaft conséquente à leurs victoires dans les stades brésiliens va permettre d’écouler 500.000 maillots de l’équipe allemande hors des frontières européennes. Chez le groupe allemand, ce sont ainsi 8 millions de maillots au total que le groupe espère vendre, contre 6,5 millions pour la dernière Coupe du monde en Afrique du Sud il y a quatre ans.

Les 10 dernières finales de la Coupe du monde entre équipementiers

2014 Adidas (Allemagne) – Adidas (Argentine)
2010 Adidas (ESPAGNE) – Nike (Pays-Bas)
2006 Puma (ITALIE) – Adidas (France)
2002 Nike (BRESIL) – Adidas (Allemagne)
1998 Adidas (FRANCE) – Brésil (Nike)
1994 Umbro (BRESIL) – Diadora (Italie)
1990 Adidas (ALLEMAGNE) – Adidas (Argentine)
1986 Le Coq Sportif (ARGENTINE) – Adidas (Allemagne)
1982 Le Coq Sportif (ITALIE) – Adidas (Allemagne)
1978 Adidas (ARGENTINE) – Adidas (Pays-Bas)