Le Gabon a prévu 140 milliards de FCFA (213 millions d’euros) d’investissements pour la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN-2012) qu’il organise conjointement avec la Guinée équatoriale, a annoncé le ministère des Sports.

Les besoins ont été estimés à environ 140 milliards de FCFA (pour) des projets d’infrastructures sportives et hôtelières devant être construites ou réhabilitées dans l’optique de cet événement majeur et de haute portée nationale, selon le communiqué du Conseil des ministres publié vendredi dans le quotidien national L’Union.

L’enveloppe pourrait être plus grande, le ministère des Sports demandant d’urgence à tous les autres ministères impliqués à divers degrés dans l’organisation de la CAN d’évaluer les investissements et les actions concernant leurs secteurs respectifs.

Le Gabon a notamment prévu de construire deux stades à Libreville et Franceville (est), des villages pour les athlètes et organisateurs. Plusieurs hôtels doivent également être construits ou rénovés.

De source proche de l’organisation, le Gabon a, comparativement à la Guinée Equatoriale, pris du retard dans ses projets pour la CAN sans que cela ne soit jugé inquiétant pour le moment.