Michel Callot s’est officiellement présenté comme candidat à la présidence de la Fédération française de cyclisme (FFC) lors de l’élection prévue le 11 mars prochain.

Le président du Comité Rhône-Alpes est pour le moment le seul et unique candidat déclaré pour succéder à David Lappartient, qui candidate à la tête de l’Union cycliste internationale (UCI). L’action des quatre prochaines années doit viser à rendre plus attractive la Fédération française de cyclisme, à moderniser ses outils et à gagner le pari de la performance pour les sportifs de haut niveau, a déclaré Callot dans sa déclaration de candidature. Il a également donné ses futurs axes de travail : la reconstruction d’un socle technique solide et donner à la Direction technique nationale l’autorité nécessaire pour qu’elle puisse mener à bien ses missions et travailler avec l’ensemble des structures de haut niveau encadrant nos athlètes.