La Fédération équestre internationale (FEI) adopte une modification de ses statuts afin de permettre à sa présidente, la princesse Haya Al Hussein de Jordanie, de briguer un troisième mandat de quatre ans en décembre.

La fille de l’ex-roi de Jordanie avait été à l’origine de l’instauration d’une limitation à deux mandats présidentiels de quatre ans, qu’elle avait fait passer peu après sa première élection en 2006. Son mari, le Cheikh Mohammad Ben Rached Al-Maktoum, souverain de Dubaï et Premier ministre des Emirats arabes unis, passionné d’équitation, possède une des plus prestigieuses écuries de pur-sang au monde, et la meilleure en endurance.