Deux des principales infrastructures des jeux Olympiques de Londres en 2012 seront livrées en retard, indique l’Olympic Delivery Authority (ODA), l’organisme chargé de la livraison des infrastructures olympiques.

Les délais de construction du stade Olympique et du Centre aquatique, calculés en novembre dernier par les entreprises chargées des travaux, seront plus longs que prévu. La durée des retards n’a pas été précisée. Malgré ces contretemps, les deux sites olympiques seront terminés pour les essais prévues en 2011, a assuré le directeur exécutif de l’ODA David Higgins.

Nous avons toujours dit que les principaux sites olympiques seraient prêts à l’été 2011, afin de disposer d’un an pour les tester avant la cérémonie d’ouverture des Jeux, a dit Higgins. Ce planning a toujours été prévu ainsi et rien n’a changé, a-t-il ajouté.

La semaine dernière, de petites quantités de matériaux radioactifs de faible activité, ainsi que des produits chimiques et des métaux lourds, avaient été repérés sur le site des Jeux de Londres selon un ministre. La ministre chargée de la préparation des jeux Olympiques Tessa Jowell avait déclaré qu’environ un million de tonnes de terre devraient être décontaminées sur le site du parc olympique.