L’Allemagne est en émoi. Les difficultés financières de Leo Kirch pourraient bientôt profiter à son homologue australien, Rupert Murdoch.

Le gouvernement allemand chercherait une solution pour sauver le Groupe Kirch à qui les banques viennent de refuser une nouvelle rallonge. Un démantèlement de l’empire du magnat allemand n’est pas à exclure.

Devant l’endettement de son groupe, compris entre 5 et 7 milliards d’euros, Kirch pourrait être contraint de céder, à des firmes allemandes, les droits des Grands Prix de formule 1, qu’il a chèrement acquis l’an dernier pour plus d’un milliard d’euros !